code de bonne conduite

Introduction à la Technique

Même si le programme de retraite de méditation Vipassana peut-être proposé en tant que pratique complémentaire aux traitements médicaux traditionnels et psychologiques, notamment en matière de soulagement de la souffrance physique et/ou mentale ; en aucun cas, ce programme ne se substitue aux traitements prescrits par votre médecin.

Son objectif n’est pas simplement de guérir une maladie physique. Toutefois, beaucoup de maladies psychosomatiques disparaissent en conséquence de la purification mentale. En réalité, Vipassana élimine les trois causes de tout malheur : l’envie, l’aversion et l’ignorance. Par une pratique continue, la méditation libère les tensions développées dans la vie quotidienne, en défaisant les nœuds dus aux anciennes habitudes consistant à réagir de manière déséquilibrée, face aux situations plaisantes ou déplaisantes.

Les techniques de méditation proposées lors de cette retraite sont enseignées, et pratiquées de la même manière, depuis 25 siècles en Asie du sud. Le programme quotidien est calqué sur celui des retraites Vipassana en monastères Bouddhistes en Thaïlande, Birmanie ou encore au Sri-Lanka.

Bien au-delà d’apprendre les fondements de la méditation Bouddhique ancestrale, une retraite Vipassana est le chemin le plus court vers la découverte de soi. C’est un processus d’auto-purification par l’observation de soi. La méditation Vipassana vise le but spirituel le plus élevé de la Libération et de l’Éveil.

C’est une méthode de purification mentale, qui permet de faire face aux tensions et aux problèmes de la vie, d’une manière calme et équilibrée.

C’est un art de vivre qu’on peut utiliser pour contribuer de façon positive dans la vie en société.

Bien que Vipassana, en tant que technique, fut développée par le Bouddha, sa pratique n’est pas limitée aux Bouddhistes. Il n’est absolument pas question de se convertir. La technique opère sur la base que tous les êtres humains partagent les mêmes problèmes, et une technique qui peut éradiquer ces problèmes aura une application universelle. Des gens de différentes religions ont fait l’expérience des bienfaits de la méditation Vipassana, sans conflit avec leur foi.

La totalité de la voie (Dhamma) est un remède universel pour des problèmes universels, et n’a rien à voir avec une quelconque religion organisée ou du sectarisme. Vipassana est une technique de méditation qui convient à chacun, à tout moment, partout, sans conflit dû à l’origine ethnique, la communauté ou la religion. C’est la culture de valeurs humaines menant à une vie qui est bonne pour soi, et bonne pour les autres.

Cela signifie que : cette technique met en lumières les particularités psychologiques de chacun, les fonctionnements et les automatismes mentaux. Tous les mécanismes profonds, habituellement inconscients, deviennent visibles et conscients.

En plus d’un cheminement spirituel ancestral, il s’agit donc bien de faire face à son inconscient profond, avec tout ce que l’on veut voir, et tout ce que l’on ne voudrait pas voir.

Les douleurs physiques et mentales, les peines, les tristesses, les mal-êtres, les souffrances, les traumatismes deviennent sujets d’observation, sans détour et systématiquement. En allant au bout de la retraite, vous aurez appris comment lâcher-prise de ceux-ci et obtiendrez les clefs d’une pratique autonome et d’une vie de joie et de paix.

Il est important de bien comprendre ces aspects de l’enseignement du Bouddha.

Vipassana signifie voir les choses telles qu’elles sont vraiment. On commence par observer le souffle naturel de la respiration afin de concentrer l’esprit. Avec une conscience aiguisée, on procède à l’observation de la nature changeante du corps et de l’esprit, et on fait l’expérience des vérités universelles de l’impermanence, de la souffrance et de la non-existence d’un moi. Cette réalisation de la vérité, par l’expérience personnelle et directe, est le processus de purification.

Ce que Vipassana n’est pas :

Ce n’est pas un rituel basé sur une foi aveugle.
Ce n’est pas un divertissement intellectuel ou philosophique.
Ce n’est pas une cure de repos, des vacances ou une opportunité pour sociabiliser.
Ce n’est pas une échappatoire aux épreuves de la vie quotidienne.

Ce qu’est Vipassana :

C’est une technique qui libère de la souffrance physique et mentale.
C’est une méthode de purification mentale, qui permet de faire face aux tensions et aux problèmes de la vie, d’une manière calme et équilibrée.
C’est un art de vivre qu’on peut utiliser pour contribuer de façon positive dans la société.

Méditation et Auto-discipline

Le processus d’auto-purification par l’observation de soi n’est jamais aisé ; les yogis-méditants doivent y travailler très ardemment. C’est par leurs propres efforts qu’ils arrivent à leurs propres réalisations, personne d’autre ne peut le faire à leur place. Par conséquent, la méditation ne convient qu’aux personnes sincères, prêtes à travailler sérieusement, et à observer la discipline édictée pour le bénéfice et la protection des méditants, et qui fait partie intégrante de la pratique de la méditation.

Le temps d’une retraite est court pour pénétrer les couches les plus profondes de l’inconscient, et apprendre comment éradiquer les mécanismes complexes qui s’y trouvent. La continuité de la pratique dans l’isolement est le secret du succès de cette technique. Les règles et les consignes ont été développées en ayant à l’esprit cet aspect pratique. Elles n’ont pas été définies dans l’intérêt de l’enseignant ou des organisateurs. Elles sont scientifiques et rationnelles, et basées sur l’expérience pratique de milliers de méditants au fil des années. Respecter les règles crée une atmosphère très favorable à la méditation, les rompre la pollue.

Un étudiant devra rester pendant toute la durée de la retraite. Les autres règles devront aussi être lues et prises en considération. Seuls ceux qui pensent pouvoir suivre sincèrement et scrupuleusement la discipline sont en mesure de participer à une retraite. Ceux qui ne sont pas préparés à faire un effort déterminé perdront leur temps, et dérangeront ceux qui souhaitent travailler sérieusement. L’étudiant potentiel doit aussi comprendre qu’il serait à la fois désavantageux et inopportun de partir sans avoir terminé le cours, ayant réalisé que la discipline est trop difficile à suivre pour lui. De même, il serait très regrettable qu’un étudiant ne respecte pas les règles malgré des rappels répétés, et qu’il faille lui demander de quitter le cours.

Personnes ayant de sérieux troubles émotionnels et mentaux

Vipassana vous enseigne à être conscient et équanime, ce qui veut dire équilibré, malgré tous les hauts et les bas de la vie. Mais si quelqu’un vient à un cours en dissimulant de sérieux problèmes émotionnels, cette personne sera peut-être incapable de comprendre la technique ou de l’appliquer correctement pour parvenir aux résultats souhaités. C’est pourquoi il est important de nous faire part de votre histoire personnelle, afin que nous puissions juger si vous serez en mesure d’obtenir les bénéfices d’un cours.

Il est arrivé que des personnes ayant de sérieux troubles mentaux participent à des retraites Vipassana, dans l’attente irréaliste que la technique guérirait ou soulagerait leurs problèmes mentaux. Des relations interpersonnelles instables, et des antécédents de différents traitements peuvent être des facteurs qui empêchent de tirer profit, ou même d’achever une retraite. En tant qu’association constituée de bénévoles, nous n’avons pas la capacité de prendre en charge des personnes ayant de tels antécédents. Bien que Vipassana soit bénéfique pour la plupart des gens, il n’est pas un substitut au traitement médical ou psychiatrique, et nous ne le recommandons pas aux gens qui ont de sérieux troubles psychiatriques.

Le Code de Discipline

Le fondement de la pratique est sīla, la conduite morale. Sīla assure une base pour le développement de samādhi, la concentration de l’esprit ; et la purification de l’esprit est réalisée par paññā, la sagesse de la vision intérieure.

Les Préceptes

Tous les participants à une retraite Vipassana doivent s’engager, pendant la durée de cette retraite, à respecter les huit préceptes suivants :

  • S’efforcer de s’abstenir de tuer tout être vivant ;
  • S’efforcer de s’abstenir de prendre ce qui ne lui est pas donné ;
  • S’efforcer de s’abstenir de toute activité sexuelle ;
  • S’efforcer de s’abstenir de mentir ;
  • S’efforcer de s’abstenir de consommer tout produit intoxicant (alcool, drogue, cigarettes…) ;
  • S’efforcer de s’abstenir de manger après midi ;
  • S’efforcer de s’abstenir de musique, de chant, de danse, de fleurs, parfums, bijoux et autres parures ;
  • S’efforcer de s’abstenir de fauteuils et lits somptueux.

 

Acceptation de l’enseignant et de la technique

Les étudiants se déclarent prêt à se conformer complètement, et pendant la durée de la retraite, aux conseils et instructions de l’enseignant ; c’est-à-dire à observer la discipline et à méditer exactement comme le demande l’enseignant, sans omettre aucune instruction, ni ajouter quoi que ce soit. Cette acceptation doit être faite avec discrimination et compréhension, et non pas être une soumission aveugle. Un étudiant ne peut travailler avec zèle et parfaitement que s’il a une attitude de confiance. Une telle confiance en lui-même, en l’enseignant et dans la technique est essentielle pour réussir dans la méditation.

Autres techniques, rites et pratiques spirituelles

Pendant la retraite, il est indispensable que toutes les formes de prière ou de cérémonie religieuse, de jeûne, l’utilisation d’encens, la récitation de mantras, le chant et la danse, etc… soient arrêtées. Toutes les autres techniques de méditation ou pratiques spirituelles doivent également être suspendues. Il ne s’agit pas de condamner les autres techniques, mais d’avoir une expérience authentique de la technique Vipassana dans toute sa pureté.
Mélanger d’autres techniques de méditation avec Vipassana entravera et même inversera la progression de l’étudiant.

Entretiens avec l’enseignant

L’enseignant est disponible pour rencontrer les yogis-méditants en privé Ce temps d’entretien et de question est fait pour clarifier la technique, et pour répondre aux questions soulevées par les discours.

Noble Silence

Tous les yogis-méditants qui expérimentent la retraite observent le “Noble Silence” – c’est-à-dire, le silence du corps, de la parole, des yeux et de l’esprit. Ils acceptent de s’abstenir de communiquer avec les autres méditants. Cependant, les yogis-méditants sont libres de contacter les organisateurs concernant leurs besoins matériels, et de parler avec l’enseignant aux périodes d’entretien. Le silence est observé du premier soir au dernier soir 18h. La parole reprend alors comme un moyen de reprendre le cours normal de la vie quotidienne. La continuité de la pratique est le secret de la réussite de cette retraite ; le silence est une composante essentielle pour maintenir la continuité de l’attention. Les méditants doivent cultiver le sentiment de travailler dans l’isolement.

Les couples, mariés ou autres, ne doivent en aucune manière communiquer entre eux pendant la retraite. La même chose s’applique aux amis, membres d’une même famille, etc…

Il est important qu’il n’y ait pas de contact physique durant la retraite, que ce soit entre personnes du même sexe ou du sexe opposé.

Yoga et exercice physique

Bien que le yoga physique et autres exercices soient compatibles avec Vipassana, ils doivent être suspendus pendant le cours. La course à pied n’est pas non plus autorisée. Les étudiants peuvent faire de l’exercice pendant les périodes de repos, en marchant dans les endroits indiqués.

Objets religieux, cristaux, talismans, etc…

Aucun de ces objets ne doit être apporté au cours. S’ils sont amenés par inadvertance, ils doivent être déposés auprès des organisateurs pendant la durée du cours.

Tabac, intoxicants et drogues

Pour la santé et le confort de tous, consommer du tabac n’est pas permis pendant la retraite.

Aucune drogue, alcool ou autre substance intoxicante ne doit être apportée sur le site ; ceci s’applique aussi aux tranquillisants, somnifères et autres sédatifs. Ceux qui prennent des médicaments sur prescription médicale doivent en informer l’enseignant.

Nourriture

Nous demandons aux yogis-méditants de choisir parmi la nourriture qui leur est proposée, plutôt que d’apporter leur propre nourriture. La plupart des yogis trouvent que le choix est large et apprécient le régime végétarien.

Petits-déjeuners et déjeuners végétariens simples sont assurés. Le menu est équilibré et complet, et il convient à la méditation. En cas d’allergies, les étudiants doivent en informer les organisateurs lors de l’inscription. Le jeûne n’est pas permis.

Habillement

Tenue simple, modeste et confortable. Les vêtements serrés, transparents, ouverts, ou tout autre habit qui capte l’attention (tels que shorts, jupes courtes, collants et leggings, hauts sans manche ou décolletés) ne doivent pas être apportés en retraite. Ceci est important afin d’éviter autant que possible de distraire les autres.

Lessive et douches

Il n’y a pas de machine à laver ou à sécher disponible ; les étudiants doivent donc apporter suffisamment de vêtements. Il est possible de laver à la main de petits articles dans le lavabo. Douche et lessive ne peuvent se faire que pendant les périodes de pause et non pendant les heures de méditation.

Contacts avec l’extérieur

Les yogis doivent rester dans les limites du site pendant toute la durée de la retraite. Ils ne peuvent partir qu’avec l’accord spécifique de l’enseignant. Les communications avec l’extérieur ne sont pas permises avant la fin de la retraite. En cas d’urgence, un ami ou parent peut contacter les organisateurs.

Musique, lecture et écriture

Jouer un instrument de musique, écouter la radio, etc… n’est pas permis. Aucune lecture, autre que le manuel de retraite disponible à l’arrivée, ne doit être apportée. Il est vivement recommandé aux étudiants de ne pas se distraire en prenant des notes. Cette restriction sur l’écriture et la lecture a pour but de mettre l’accent sur la nature strictement pratique de la méditation Vipassana.

Enregistreurs audio et appareils photo

Leur utilisation n’est pas autorisée, sauf permission expresse de l’enseignant.

Financement des cours

La participation à la retraite est financée par des frais d’entrée dont la valeur permet à l’association de payer le logement, les repas, l’eau, l’électricité et le chauffage. A la fin de la retraite, si vous avez retiré un bénéfice de l’expérience, vous avez la possibilité de faire un don (Dana) en fonction de votre souhait et de vos moyens pour l’enseignement et les pratiques. Le Dana est la vertu essentielle de celui qui entre en spiritualité, ainsi que dans le bouddhisme.

L’enseignant, les instructeurs et autres assistants sont bénévoles et ne reçoivent aucune rémunération, don ou autre bénéfice matériel. Ils ont leurs propres moyens de subsistance. Dans le bouddhisme Theravada, l’enseignement est un Don aux autres comme le Bouddha l’a fait en son temps à ses disciples. Ils ne retirent que la joie de donner le meilleur à chacun pour se libérer de la souffrance.

Résumé

Pour clarifier l’esprit qui se trouve derrière la discipline et les règles, celles-ci peuvent être résumées ainsi :

Faites très attention à ce que vos actions ne dérangent personne. Ne réagissez pas aux distractions provoquées par les autres.

Il peut arriver qu’un étudiant ne soit pas en mesure de comprendre les raisons pratiques d’une ou de plusieurs règles citées ci-dessus. Plutôt que de permettre au doute et à la négativité de se développer, une clarification immédiate doit être recherchée auprès de l’enseignant.

Ce n’est qu’en adoptant un comportement discipliné et en faisant le maximum d’effort, qu’un étudiant peut pleinement comprendre la pratique et en tirer profit. Pendant la retraite l’accent est mis sur le travail. Une règle d’or est de méditer comme si on était tout seul, avec son esprit tourné vers l’intérieur, ignorant tous les désagréments et distractions qu’on peut rencontrer.

Pour conclure, les étudiants doivent réaliser que leurs progrès dans Vipassana ne dépendent que de leurs propres bonnes qualités et développement personnel, et de trois facteurs : efforts sérieux, régularité et investigation/sagesse.

Que ce règlement puisse vous aider à bénéficier au maximum de votre retraite de méditation. Nous sommes heureux d’avoir l’opportunité de servir, et nous vous souhaitons paix et harmonie dans votre expérience de Vipassana.